Un spécialiste du sommeil, pour quoi faire ?

le
0
Un spécialiste du sommeil, pour quoi faire ?
Un spécialiste du sommeil, pour quoi faire ?

Avant de quitter Marseille, Franck Passi a eu le temps de faire appel à un spécialiste du sommeil. L'objectif : optimiser le repos de ses joueurs afin de gagner en récupération et en performance. Mais quelle est la stratégie ? Et en quoi le dodo est-il si important ?

Nommé à la tête de l'Olympique de Marseille le 8 août puis débarqué le 20 octobre, Franck Passi aura au moins eu le temps de laisser un petit souvenir au club et à son groupe. Non, il ne s'agit pas de record ou de trophée, mais de deux spécialistes médicaux amenés à travailler plusieurs années avec les désormais nouveaux poulains de Rudi Garcia. L'un pour la respiration et la concentration. Et l'autre pour le sommeil. "Cela permettra aux joueurs d'augmenter leur potentiel de concentration dans les matchs et de bien les appréhender. Je crois que mes joueurs dorment bien, car ils se donnent à l'entraînement, mais il faut être conscient de ce que représente le sommeil pour un athlète", disait alors l'ancien entraîneur olympien en conférence de presse pour officialiser leur arrivée. Et il n'avait pas tort.

L'ami des muscles


En effet, le sommeil du footballeur est aujourd'hui considéré comme l'un des facteurs, voire le facteur prioritaire chez un footballeur professionnel pour qu'il récupère au mieux et qu'il soit performant. Un constat confirmé par François Duforez, spécialiste du sommeil de l'AS Monaco depuis 2014 : " Le sommeil lent, celui qui est normalement calme et profond, permet de "réparer" les muscles, en refaisant les stocks hormonaux. On se recharge, quoi. Sans compter qu'il consolide les connaissances. On apprend des choses dans la journée, on les imprime la nuit. Ensuite, le sommeil paradoxal, celui du rêve, c'est le moment de la dilution des émotions, durant lequel on lâche tout le stress subi dans la journée. C'est là qu'il stimule parfois trop le joueur la veille d'un match, quand il a l'impression de jouer la partie avant la rencontre. Donc le sommeil est primordial, à la fois sur le plan physique et sur le plan moral." De là à dire qu'Abou Diaby est un insomniaque, peut-être pas. Mais estimer que Steve Mandanda faisait attention à son dodo pour être chaud bouillant tous les week-ends la saison dernière, oui.

Le fait est que, comme l'OM ou l'ASM, la majorité des grands clubs se sont récemment attaché les services de spécialiste du somme. Pourquoi avoir pris en compte leur utilité si tardivement, alors qu'ils travaillent déjà avec les protagonistes de la F1 depuis vingt ans ? D'abord parce que les études sur le sommeil corroborant son importance se sont…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant