Un sparadrap peut suffire à guérir une verrue

le
0
Le sparadrap serait aussi efficace que certains traitements médicamenteux, selon une étude. Une dermatologue rappelle les règles de base pour se débarrasser de ces tumeurs bénignes

Fréquentes, surtout pendant l'enfance, les verrues sont sans gravité mais elles souffrent d'une mauvaise image. Hygiène insuffisante, haute contagiosité… les préjugés sur ces tumeurs bénignes ont la peau dure. Un dégoût populaire qui pousse les parents à faire traiter rapidement leurs enfants, de peur que ceux-ci ne souffrent d'exclusion sociale. Pourtant, les verrues disparaissent souvent seules, rappelle la revue Prescrire dans son édition de décembre - 50% au bout d'un an et 75% après deux ans. Au point que de nombreuses voix et plusieurs études plaident en faveur d'une absence de traitement, sauf gêne particulière.

Les verrues sont causées par le papillomavirus, que l'on trouve partout : dans les piscines, sur le plancher de nos salons, dans les salles de bain, dans les toilettes des écoles… Rien ne sert donc d'essayer de s'en protéger, d'autant que tout le monde n'y est pas également vulnérable. Une fois la verrue apparue, qu'elle soit commune (en relief, sur

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant