Un Spanghero pour reprendre Spanghero

le
0
Laurent, l'aîné des frères rugbymans, se porte candidat à la reprise de la société placée en liquidation.

«Je ne me résous pas à voir cette boîte s'effondrer.» Au bout de la ligne, la voix rocailleuse de Laurent Spanghero (73 ans) demeure ferme. Sans crier gare, le créateur de la société Spanghero, au c½ur du scandale de la viande de cheval depuis février, a décidé au dernier moment de déposer auprès de l'administrateur judiciaire une offre de reprise de la société qu'il avait fondée dans les années 1970, avant de la revendre pour l'euro symbolique à la coopérative Lur Berri en 2009.

C'est le 31 mai que l'on saura finalement combien d'offres ont été déposées pour la reprise d'une société placée en liquidation judiciaire le mois dernier. «Aujourd'hui, la société est un tas de ruines. Je ne peux pas rester les bras ballants. Je ne peux pas dormir en sachant ces dizaines de familles (l'entreprise emploie 240 salariés permanents, NDLR) dans la désespér...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant