Un sous-marin japonais dans des manoeuvres militaires en Australie

le
1
    SYDNEY, 11 mars (Reuters) - Un exemplaire du sous-marin 
japonais le plus perfectionné participera le mois prochain à des 
manoeuvres militaires conjointes avec l'Australie, alors que la 
concurrence fait rage entre un consortium nippon et la DCNS 
française pour remporter un contrat de renouvellement de la 
flotte de sous-marins australiens. 
    Le sous-marin Soryu et deux frégates militaires 
participeront à des manoeuvres avec la marine australienne au 
large de Sydney, a annoncé jeudi le ministère japonais de la 
Défense. 
    Le Soryu est construit par le consortium formé par 
Mitsubishi Heavy Industries  7011.T  et Kawasaki Heavy 
Industries  7012.T , qui compte en vendre une version modifiée à 
l'Australie. 
    Le ministère australien de la Défense a confirmé la tenue de 
manoeuvres navales mais a refusé de dire qui y participerait. 
    Le Japon et la France, qui espère fournir à l'Australie le 
Barracuda de la DCNS, se livrent concurrence pour cet appel 
d'offres de 50 milliards de dollars australiens (33,63 milliards 
d'euros). L'allemand ThyssenKrupp  TKAG.DE  paraît distancé en 
raison de soucis techniques, ont déclaré des sources. 
    Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, 
s'est rendu la semaine dernière à Adelaide, coeur de l'industrie 
navale australienne. 
    Le Medef, l'organisation patronale française, doit envoyer 
la semaine prochaine une délégation à Canberra, la capitale de 
l'Australie. 
 
 (Colin Packham, avec Tim Kelly à Tokyo; Bertrand Boucey pour le 
service français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • brun3686 il y a 9 mois

    ils vont être déçus le Medef, y'a peu de siège d'entreprises à Canberra. Mais belle ville, de nombreux parcs et musées