Un sommet chrétien à Damas dénonce la "logique de guerre"

le , mis à jour à 18:15
0

DAMAS, 8 juin (Reuters) - Un sommet qui a rassemblé lundi les dignitaires des Eglises chrétiennes d'Orient au siège du patriarcat grec-orthodoxe d'Antioche, à Damas, a appelé la communauté internationale à trouver une solution politique à la guerre qui ravage depuis plus de quatre ans la Syrie. L'avancée des djihadistes de l'Etat islamique en Irak et en Syrie représente une grave menace pour les minorités religieuses au Proche-Orient, ainsi que pour les musulmans qui ne partagent pas les vues radicales des islamistes. "Il est temps d'affronter la pensée takfiriste (ndlr-djihadiste) et de s'attaquer à ses racines à travers une éducation religieuse qui généralise la culture de l'ouverture et de la paix", affirment dans leur déclaration finale les participants à ce sommet interchrétien. Ils appellent à "mettre fin à la logique de la guerre et de la dhimmitude" et demandent à la communauté internationale de "prendre ses responsabilités pour mettre fin aux guerres sur nos terres et travailler au retour des réfugiés dans leur pays". Les cinq patriarches des Eglises d'Antioche -- Eglise grecque catholique d'Antioche, Eglise syriaque orthodoxe, Eglise grecque-catholique melkite, Eglise catholique syriaque et Eglise maronite -- étaient présents à cette réunion dans la Vieille Ville de la capitale syrienne. Le nonce apostolique (ambassadeur du Saint-Siège) à Damas a aussi assisté au sommet. Les participants ont rappelé que les communautés chrétiennes étaient profondément enracinées dans la région et devaient y demeurer, aujourd'hui plus que jamais. (Reuters TV à Damas, Tom Perry à Beyrouth; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant