Un soldat libanais décapité par l'Etat islamique

le
0

BEYROUTH, 31 août (Reuters) - Des combattants de l'Etat islamique ont décapité un des dix-neuf soldats libanais capturés lors des combats qui se sont produits au début du mois à Ersal, dans la vallée de la Bekaa. L'exécution filmée du militaire, les yeux bandés et les mains liées derrière le dos, a été diffusée samedi sur internet. Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès de l'état-major de l'armée libanaise, mais des sources proches des services libanais de sécurité de même que des membres de l'Etat islamique ont confirmé l'exécution d'Ali al Sayyed. Le soldat Sayyed était détenu depuis l'attaque lancée par plusieurs groupes insurgés syriens, dont l'Etat islamique et le Front al Nosra, à Ersal, dans la vallée de la Bekaa, proche de la frontière libanaise. Dans une autre vidéo diffusée dans la soirée, neuf autres soldats captifs des djihadistes sunnites exhortent leurs proches à faire pression sur les autorités libanaises pour obtenir la libération de détenus islamistes. La ville est restée pendant cinq jours sous leur contrôle. (Mariam Karouny; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant