Un soldat israélien blessé en Cisjordanie, son agresseur tué

le
0
 (Actualisé avec décès d'un Palestinien blessé il y a deux 
semaines, précisions sur les entretiens de Kerry) 
    JERUSALEM, 25 novembre (Reuters) - Un Palestinien a 
grièvement blessé un soldat israélien à coups de couteau 
mercredi avant d'être abattu par les militaires, rapportent 
l'armée israélienne et une source médicale.  
    L'agression s'est produite en Cisjordanie occupée, à un 
carrefour proche à la fois de villages palestiniens et de 
colonies juives. 
    L'armée a précisé que le soldat était dans un état critique. 
Un responsable de l'hôpital Shaare Zedek de Jérusalem a déclaré 
que l'agresseur était mort sur la table d'opération. 
    Depuis le début de la "guerre des couteaux", le 1er octobre, 
88 Palestiniens ainsi que 19 Israéliens et un étudiant américain 
ont été tués dans des attaques ou des affrontements entre 
manifestants et forces israéliennes.  
    La dernière victime est un Palestinien de 16 ans nommé 
Ibrahim Dawoud, qui a succombé aux blessures subies il y a deux 
semaines à Ramallah, selon le ministère palestinien de la Santé. 
   
    Le secrétaire d'Etat américain John Kerry s'est rendu mardi 
à Jérusalem, à Tel Aviv et à Ramallah pour réfléchir aux moyens 
à mettre en oeuvre pour enrayer les violences, mais aucun 
progrès n'a été signalé à l'issue de ses entretiens avec le 
Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président de 
l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. 
    Selon un membre de l'administration palestinienne ayant 
requis l'anonymat, John Kerry a demandé à ce dernier d'essayer 
d'obtenir une accalmie d'une semaine pour convaincre le chef du 
gouvernement israélien de relancer les mesures de restauration 
de la confiance. Il s'agirait précisément de rendre à l'Autorité 
palestinienne la mission de maintien de l'ordre dans une partie 
de la Cisjordanie ainsi que sa gestion administrative.  
    De retour à Washington mercredi, le secrétaire d'Etat a jugé 
le moment venu pour les deux parties de prendre les décisions 
nécessaires à l'instauration d'une paix durable.  
 
 (Dan Williams; Jean-Stéphane Brosse et Jean-Philippe Lefief 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant