Un soldat gouvernemental tué dans l'est de l'Ukraine

le
0

KIEV, 15 avril (Reuters) - Un soldat gouvernemental a été tué et deux autres ont été blessés ces dernières vingt-quatre heures dans l'est de l'Ukraine, a annoncé mercredi à Kiev le porte-parole de l'armée ukrainienne, Andriy Lissenko. Il a fait état de tirs d'artillerie et de lance-roquettes visant les forces loyalistes. "Hier, des blindés ennemis ont ouvert le feu deux fois sur nos forces près de Pisky", un village proche du bastion rebelle de Donetsk, a-t-il dit. A Bruxelles, le commandant des forces de l'Otan en Europe, le général américain Philip Breedlove, a fait part de ses inquiétudes face à la reprise des affrontements. "Il est vital que toutes les parties se retirent (de la ligne de front) et que la Russie cesse d'attiser le conflit", écrit-il sur son compte Twitter. Entre lundi et mardi, six soldats ukrainiens ont été tués et 12 blessés dans l'Est séparatiste. Les deux camps s'accusent mutuellement de multiplier les attaques et d'envoyer des armes sur le front. Le cessez-le-feu entré en vigueur après les accords de Minsk à la mi-février reste techniquement en place en dépit des accrochages quotidiens. Réunis lundi soir à Berlin, les ministres des Affaires étrangères allemand, français, russe et ukrainien ont lancé un appel à la fin des hostilités et se sont entendus pour amplifier le retrait des armes déployées dans l'Est. ID:nL5N0XA44Y (Pavel Polityuk à Kiev et Adrian Croft à Bruxelles; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant