Un soldat français tué au Burkina Faso

le
1

(Actualisé avec précision lieu) PARIS, 30 novembre (Reuters) - Un membre des forces spéciales de l'armée de terre française est décédé samedi au Burkina Faso dans un accident d'hélicoptère, annonce dimanche le ministère de la Défense. L'adjudant Samir Bajja, âgé de 38 ans et natif de Nîmes (Gard), membre du 4e régiment d'hélicoptères des forces spéciales de l'armée de terre, appartenait au Service des essences des armées, précise-t-il dans un communiqué. Le sous-officier se trouvait à bord d'un hélicoptère Caracal pour un vol nocturne d'entraînement lorsque l'appareil s'est écrasé. Il a été tué sur le coup, deux autres membres de l'équipage ont été blessés. L'accident est survenu dans la région de Ouagadougou, a-t-on précisé de source militaire française. L'adjudant Samir Bajja, engagé depuis 16 ans dans l'armée, avait notamment servi en Côte d'Ivoire, en Afghanistan, au Tchad et au Mali. C'est le deuxième soldat français à mourir au Sahel depuis le lancement, le 1er août dernier, de l'opération Barkhane contre les groupes armés terroristes dans la bande sahélo-saharienne. (Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le lundi 1 déc 2014 à 13:08

    une pension de moins à payer , une !