Un smartphone pour les inconditionnels de l'extrême

le
0
Un smartphone pour les inconditionnels de l'extrême
Un smartphone pour les inconditionnels de l'extrême

Le smartphones résistants ne sont pas nouveaux, ceux capables de survivre à un plongeon accidentel non plus. Mais avec son nouveau DuraForce PRO, Kyocera peut se targuer d'être la première marque à combiner ces fonctionnalités tout en disposant, par-dessus le marché, d'une caméra sportive.Si les smartphones tuent la caméra numérique à petit feu, les fabricants se raccrochent à un segment qui, lui, progresse : celui de l'action cam ou caméra sportive. Mais si le DuraForce PRO atteint son objectif et séduit les amateurs de sports extrêmes, tout pourrait alors changer sur ce segment.

"DuraForce PRO offre aux professionnels comme aux particuliers une technologie de pointe à toute épreuve. C'est le seul smartphone ultrarésistant à disposer d'une caméra sportive haute-définition intégrée. L'utilisateur peut donc rester connecté et capturer le contenu qui l'intéresse dans n'importe quelle circonstance ou environnement", explique Chuck Becher, vice-président et responsable vente, marketing et produit de Communications Equipment Group, Kyocera International.

Le téléphone résiste ainsi aux chocs, aux chutes et aux éclaboussures. Il a été traité pour survivre à des conditions extrêmes, dans les montagnes enneigées comme dans les déserts arides. L'écran tactile répond même à un doigt ganté ou mouillé.

En termes de spécifications, le téléphone dispose d'un processeur octa-coeur Qualcomm Snapdragon associé à 2Go de RAM et à 32 Go de stockage.

Écran de 5 pouces full HD (1920x1080), caméra arrière de 13 mégapixels, unité frontale de 5 mégapixels accompagnent l'action cam, qui permet de filmer en grand angle HD à l'aide d'un certain nombre de modes prédéfinis comme le mode "sous-marin".

L'atout majeur de l'appareil : une batterie de 3,240mAh compatible avec la recharge sans fil. La technologie Qualcomm Quick Charge permet par ailleurs de passer d'une batterie faible à une charge de 75% bien plus ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant