Un site propose de rembourser les PV de stationnement

le
0
Pour se faire connaître, le vendeur de voitures sur internet kidioui.com règle les amendes de ceux qui s'inscrivent sur son site. Une cinquantaine de personnes se sont déjà laissé tenter.

Le rêve des automobilistes est-il devenu réalité ? Le site Kidioui.com propose depuis quelques jours et jusqu'au 30 septembre de régler les PV de stationnement des contrevenants qui recueillent les suffrages des internautes sur son site. Le principe est simple : toute personne désirant se faire rembourser doit s'inscrire sur le mini réseau social prévu à cet effet, expliquer le contexte dans lequel l'amende lui a été infligée, et obtenir autant de votes que d'euros à payer.

Chaque inscrit peut en effet voter une fois pour un candidat au remboursement. Un système de votation qui permet de limiter l'ampleur des règlements à envoyer. «Pour ne pas pousser au crime», seuls les PV de stationnement sont par ailleurs concernés par cette offre atypique, que kidioui.com lance pour se faire connaître du grand public.

Ce site, qui vend d'ordinaire des voitures et des scooters neufs à prix cassés sur internet, espère ainsi booster ses ventes. Opportunément lancée après le passage de 11 euros à 17 euros du prix de l'amende de stationnement, cette campagne de communication porte déjà ses fruits, affirme Ouri Stopek, le co-fondateur du site. «En cinq jours, nous avons comptabilisé plus de 20.000 visiteurs sur notre site dédié. Et au mois de juillet, alors que le site betâ était à peine lancé, nos ventes se sont maintenues, quand les immatriculations de voitures neuves ont globalement fléchi», précise-t-il.

Budget «illimité»

A ce jour, la facture de cette opération s'élève approximativement à 2000 euros. Mais le site précise que son budget est «illimité». «Le coût de la campagne sera proportionnel à son impact dans l'opinion. Plus nous rembourserons d'amendes, et plus nous aurons de visiteurs sur le site», explique Ouri Stopek. Cette stratégie, qui utilise un appât pour susciter l'intérêt, n'est pas nouvelle. Il y a deux ans, la société Rentabiliweb avait poussé le stratagème jusqu'à organiser une distribution de billets en plein Paris... finalement annulée pour des raisons de sécurité.

«Ce type d'opérations, d'un coût relativement modique comparé à une campagne classique, vise à faire du buzz à court-terme. C'est un coup, analyse Eric Weerdmeester, directeur associé du cabinet de conseil en marketing Numsight. Cela génère de la notoriété, mais ne contribue pas à construire une image durablement positive».

Mais là n'est peut-être pas le seul intérêt de la marque. Car au-delà du seul impact sur la visibilité du site, l'opération fournit par la même occasion à Kidioui.com des données sur une foule de contrevenants, qui seront par la suite réutilisées pour de futurs démarchages. «Rares sont aujourd'hui les concessionnaires qui proposent à leurs clients des offres ciblées et packagées. Or ce site dispose pour ce faire d'un outil redoutable, estime Eric Weerdmeester. C'est à mon sens sa meilleure carte à jouer».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant