Un site pour apprendre à lire les hiéroglyphes

le
0
Un site pour apprendre à lire les hiéroglyphes
Un site pour apprendre à lire les hiéroglyphes

La pierre de Rosette dans le texte, ça vous dit ? Bientôt, ce sera possible avec VEgA, premier dictionnaire numérique de hiéroglyphes, accessible à tous ! Lancée par une équipe d'égyptologues de l'université Paul-Valéry de Montpellier (Hérault), cette super base de données n'en est encore qu'à ses débuts. N'espérez pas en l'interrogeant pouvoir dévorer un papyrus comme un polar. Mais vous avez jusqu'à dimanche* pour vous y familiariser gratuitement avec les mille et une façons dont les Egyptiens employaient le mot « maison » (un rectangle ouvert sur le bas), apprendre à reconnaître sur un bas-relief le pictogramme du soleil (un disque centré) ou celui de l'eau (une ligne brisée).

 

Référencer un à un tous ces dessins scientifiquement attestés, leurs différentes graphies, le lieu de leur découverte, c'est cela, VEgA. « Pour l'instant, elle compte environ 4 500 mots, mais à terme il y en aura 27 000. Et pour cela, on compte sur l'ensemble de la communauté mondiale de l'égyptologie pour l'enrichir, amateurs passionnés compris », explique l'égyptologue Frédéric Servajean, responsable de ce super lexique conçu sur le modèle collaboratif de Wikipédia : à chacun d'y apporter sa pierre. Et du boulot, il y en a pour recenser tous ces pictogrammes qui ont couvert une période équivalant à celle du Moyen Age à nos jours, en clair trois mille ans !

 

Faucon, crocodile, abeille, scarabée, table, vase, couteau, scie, bracelet, sandale, oeil... En découvrant les infinies combinaisons possibles entre tous ces petits signes dont la beauté graphique continue de fasciner, on comprend vite pourquoi il a fallu attendre Champollion pour les déchiffrer en 1822. Encore aujourd'hui, certains restent impénétrables, même aux meilleurs, comme l'égyptologue Pierre Tallet. En 2013, en fouillant les galeries du port antique d'Ouadi el-Jarf, sur la mer Rouge, il est tombé sur un trésor inestimable : les plus anciens rouleaux de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant