Un site Internet aide les réfugiés à décrocher un emploi

le , mis à jour à 09:37
5
Un site Internet aide les réfugiés à décrocher un emploi
Un site Internet aide les réfugiés à décrocher un emploi

Ce site de recherche d'emploi* ne ressemble à aucun autre. Et pour cause : il s'adresse exclusivement aux réfugiés qui ont obtenu le droit d'asile ou fait leur demande depuis plus de neuf mois. Encore expérimentale, la plate-forme, qui vise à faciliter les contacts avec les employeurs désireux de leur donner une chance, devrait proposer une version définitive en octobre.

Conçu par l'association Action emploi réfugiés, le site a déjà noué un partenariat avec la société d'intérim Adecco. « L'emploi est le meilleur facteur d'intégration. Il permet d'acquérir les codes culturels, des réseaux, une connaissance du pays », explique Diane Binder, présidente de l'association.

En France, quelque 330 000 emplois, selon le Medef, ne sont pas pourvus. « Ces personnes sont un réservoir de compétences et de talents, souligne Diane Binder. Les réfugiés peuvent beaucoup apporter à nos entreprises, poursuit-elle. Ils viennent avec leur parcours, leur expérience, et surtout une volonté extraordinaire de s'intégrer. » Et ce, malgré de multiples barrières à leur arrivée dans l'Hexagone, la principale étant celle de la langue. Action emploi réfugiés, qui travaille avec des associations qui donnent des cours de français, conseille aux réfugiés d'accepter parfois des emplois moins qualifiés, le temps d'apprendre la langue.

Une jeune experte-comptable syrienne vient, par exemple, d'ouvrir un restaurant associatif dans le XIIIe arrondissement de Paris. Autre difficulté, faute d'équivalence à leurs diplômes, certains réfugiés doivent reprendre leurs études. « Un avocat syrien de 28 ans est contraint de se réinscrire ici à la faculté pour apprendre le droit français », poursuit Diane Binder. Enfin, l'association est « consciente des inquiétudes des Français », vis-à-vis de l'arrivée des réfugiés, dans un pays miné par le chômage. Mais, rappelle Diane Binder, « les demandeurs d'asile ne représentent ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1765517 il y a 4 mois

    ou l'organisation du travail illégal avec des droits innombrables et surtout aucun devoirs ! Je ne reconnais plus mon pays avec à sa tête un idéologue bobo parti se detendre au JO !

  • erictato il y a 4 mois

    Le patronat aime bien les migrants : c'est un moyen de pression sur les salaires et permet de hausser les profits.

  • nayara10 il y a 4 mois

    Scandaleux .Ces gens ne sont pas capables de défendre leur pays .Ils viennent chez nous rafflent la panoplie de toutes les aides sociales imaginables ,sans payer d'impôts et les Français pendent ce temps là courbent l'échine ,pour ce nourrir au quotidien..

  • bernm il y a 4 mois

    Il ne va pas etre bon d'etre francais sans qualification... Heureusement qu'il reste le SMIC.

  • am013 il y a 4 mois

    Honte à ces gens....alors que les français sont au chomage ? scandaleux ! on ferait mieux de prendre des initiatives pour ceux qui sont avant tout français et payent leurs impôts