Un simple accident de parcours ?

le
0
Un simple accident de parcours ?
Un simple accident de parcours ?
Avant de retrouver le FC Astra Giurgiu en barrages de la Ligue Europa, l'OL s'est incliné samedi soir au Stadium Municipal de Toulouse. Hubert Fournier, l'entraîneur lyonnais, avait opté pour un inhabituel 4-2-3-1. Un choix perdant.

Après la défaite concédée samedi soir face à Toulouse (2-1, 2eme journée de Ligue 1), l'OL doit tirer les enseignements nécessaires. Après trois victoires de rang, toutes compétitions confondues, les Lyonnais ont connu leur premier coup d'arrêt de la saison. Alors que les coéquipiers de Maxime Gonalons sont globalement passés à côté de leur match, Hubert Fournier, le successeur de Rémi Garde, aura au moins appris que le 4-2-3-1 n'est pas forcément le système qui correspond le mieux aux qualités de son équipe, qui a été transparente en première période.

« On ne s'est jamais trop relevé de notre entame catastrophique, a expliqué l'ex-coach de Reims, qui était privé de Grenier, de Bisevac ou encore de Bedimo, à l'issue de rencontre. Le constat est simple : on n'a joué que 45 minutes et ce n'est pas suffisant pour venir faire un résultat ici. On s'est mis ce handicap terrible au premier acte et c'est regrettable. Le deuxième but nous a fait mal. En seconde période, on est revenu avec d'autres intentions. Il nous a manqué un peu d'agressivité. Notre seconde mi-temps doit être un motif d'espoir car nous avons montré des choses intéressantes. Il faut s'en servir et éviter de débuter les matchs avec un fardeau que l'on traîne jusqu'au bout. C'est l'animation qui n'a pas été à la. »

Depuis plusieurs mois maintenant, les Gones ont trouvé leurs marques avec un milieu de terrain en losange et Hubert Fournier - qui a enregistré la sortie sur blessure de Samuel Umtiti (problème musculaire) - devrait rapidement retourner aux bases. Et ça devrait être le cas dès jeudi prochain lors du barrage aller de Ligue Europa contre le FC Astra Giurgiu, qui vient d'enregistrer le renfort de l'ancien Caennais et Marseillais Elliot Grandin. L'occasion de se rapprocher de la phase de poules et de prouver que le revers de samedi soir n'était qu'un accident de parcours. Alors que l'infirmerie affiche complet, le club du président Jean-Michel Aulas a besoin de se rassurer. Pour cela, il faudra faire le métier face aux Roumains et si possible éviter les expérimentations...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant