Un Sexy Bordeaux fait tomber les Verts

le
0
Un Sexy Bordeaux fait tomber les Verts
Un Sexy Bordeaux fait tomber les Verts

Pour sa première sortie officielle sous l'ère Gourvennec, Bordeaux a été séduisant sous le soleil. Du jeu, de l'efficacité, et Saint-Etienne qui craque (3-2), non sans avoir essayé de résister. Merci la Ligue 1, tu nous a donné du bon football entre outsiders de cette saison.

Bordeaux 3-2 Saint-Etienne

Buts : Laborde (12e), Rolan (57e), Malcolm (72e) pour Bordeaux / Hamouma (81e), Søderlund (89e) pour les Verts

Il y a plusieurs façons de gérer un premier rencart. On peut assurer le service minimum, laisser planer le mystère, ne pas se dévoiler pour mieux surprendre par la suite. On peut aussi envoyer du clinquant sans attendre, miser sur la nouveauté pour mettre des étoiles plein les yeux. Ca, c'est la stratégie choisie par Gaëtan Laborde. Premier match avec son club formateur, premier but, première passe décisive pour l'attaquant de 22 ans. De son côté, Cheikh M'Bengé a tenté la première option. Une blessure dès la 10e minute pour sa découverte de la liquette verte qui l'empêche d'endosser quelconque responsabilité dans la défaite des siens. Au vrai, le seul responsable du résultat final est tout simplement Bordeaux, qui est allé chercher la victoire en beau gosse. Même s'il s'est fait peur sur la fin du date.

Jeu en mouvement et efficacité sur coups de pied arrêtés


Un Matmut-Atlantique ensoleillé et bruyant pour accueillir le retour de la Ligue 1 en Gironde. Mais ce sont les Stéphanois qui sont les premiers à montrer leurs bonnes résolutions estivales. Pendant un petit quart d'heure, les Verts dominent, obtiennent des corners, se montrent dangereux. La sortie prématurée de Cheikh M'Bengué, remplacé par Pierre-Yves Polomat, ne semble même pas perturber l'allant des visiteurs. Le but de Laborde, contre le cours du jeu, si. A la réception d'un coup-franc tiré par Thomas Touré, le bleu-bite passe devant Pogba pour envoyer un coup de casque puissant qui calme Ruffier et les siens.

Polomat ou Tannane tentent bien de faire valoir leurs qualités, qui de centre, qui de son pied gauche, mais c'est bien Bordeaux qui a repris la main du match à Sainté. Si les Verts parviennent à se procurer des occasions – ce sauvetage de Sabaly devant Corgnet – le plus intéressant est à lire dans les mouvements du onze girondins. Les intentions de jeu de Gourvennec se dessinent, à base de renversements, d'accélération et d'engagement devant, pour une folie que le Matmut-Atlantique avait perdu de vue depuis trop longtemps. Et comme Saint-Etienne est aussi en…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant