Un septième mort dans les manifestations en Égypte

le
0
Un jeune manifestant a été tué jeudi par la police dans le nord du Sinaï. Des accrochages ont également eu lieu à Suez entre les policiers et des opposants au régime, qui ont mis le feu à une caserne de pompiers.

Les Égyptiens ne décolèrent pas. Après une deuxième journée violente de protestations mercredi, de nouveaux accrochages ont eu lieu en divers endroits du pays. À Cheikh Zouwayed, dans le nord du Sinaï, un manifestant de 22 ans a été mortellement atteint d'une balle dans la tête lors d'un échange de tirs entre des manifestants bédouins habitant la région et les forces de sécurité. Ce décès porte à sept le nombre de personnes tuées en deux jours de contestation sans précédent du régime du président Hosni Moubarak.

À Suez, à l'est du Caire, des manifestants ont mis le feu dans l'après-midi à une caserne de pompiers, après avoir lancé des cocktails molotov sur la police. Les protestataires, plusieurs centaines, s'étaient rassemblés dans l'après-midi devant un poste de police pour réclamer la libération des personnes arrêtées mardi et mercredi, au nombre de 75, selon une source au sein des services de sécurité. Des accrochages les ont opposés aux polic

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant