Un septième décès probablement dû à un airbag Takata-NHTSA

le , mis à jour à 00:16
0

WASHINGTON, 12 juin (Reuters) - L'autorité américaine de la sécurité routière, la NHTSA, a annoncé vendredi que la rupture d'un airbag de l'équipementier japonais Takata 7312.T était probablement impliqué dans la mort d'une conductrice de 22 ans, décédée le 5 avril dans un accident de la circulation en Liousiane. Il s'agit du septième décès soupçonné d'avoir été provoqué par un airbag défectueux de Takata. Kylan Rae Langlinais est décédée quatre jours après avoir percuté un poteau électrique au volant de sa Honda Civic 7267.T de 2005, selon la plainte déposée cette semaine par sa famille. Ce document affirme que l'airbag conducteur fabriqué par Takata a explosé et projeté des éclats métalliques dans l'habitacle qui ont sectionné la carotide de la conductrice. Des responsables de Honda aux Etats-Unis ont confirmé vendredi dans un communiqué que "la rupture du déclencheur de l'airbag survenue lors de cet accident a entraîné la mort de la conductrice". Des airbags défectueux de Takata sont déjà soupçonnés d'avoir joué un rôle dans la mort de six personnes à travers le monde, toutes à bord de véhicules Honda. Ce problème a entraîné le rappel de millions de véhicules à travers le monde. La NHTSA a annoncé vendredi que Daimler DAIGn.DE allait rappeler environ 40.000 camionnettes aux Etats-Unis. (David Morgan; Bertrand Boucey pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant