Un sentiment de honte pour Hubert Fournier

le
0
Un sentiment de honte pour Hubert Fournier
Un sentiment de honte pour Hubert Fournier

Hubert Fournier, le coach de l'OL, fait profil bas après la défaite concédée vendredi soir contre Montpellier (4-2, 15eme journée de Ligue 1). L'ex-entraîneur de Reims ne cache pas " une situation compliquée " ou encore " un sentiment de honte ".

Hubert Fournier, que vous inspire cette nouvelle contre-performance ?
C'est le plus mauvais match que j'ai eu à diriger dans ma carrière et je ne parle pas que de Lyon. Nous avons été en dessous de tout. C'est un naufrage collectif. En dix minutes, nous avions concédé déjà beaucoup d'occasions et nous avons laissé beaucoup d'espaces à nos adversaires. Ensuite, nous n'avons pas eu les ressources physiques et mentales pour revenir dans la partie.

Peut-on désormais parler de crise à l’OL ?
Nous ne sommes pas tout à fait largués en championnat et nous sommes dans un club passé par ces crises-là. Et il a su s'en relever. Il faudra de l'unité et de la combativité pour assumer les prochaines échéances.

Défensivement, votre équipe a encore affiché ses limites…
La seconde période a été très difficile. Nous avons failli collectivement et nous avons laissé un peu filer le match. Il y a un sentiment de honte par rapport à cette performance. Nous venons de prendre neuf buts en trois matchs, c'est relativement inquiétant sur notre capacité à bien défendre. Bien sûr, les absences de Christophe Jallet et Samuel Umtiti peuvent en partie expliquer les défaillances défensives, mais pas tout. Sans un grand Anthony Lopes, on aurait été ridicules.

« Une bonne discussion entre quatre yeux »

Comment allez-vous rectifier le tir ?
Il va falloir changer les lignes et retrouver une assise défensive. Il faut une organisation plus hermétique. Il faut aussi une bonne discussion entre quatre yeux sur la prestation de ce soir (vendredi).

Comment abordez-vous le match de mardi prochain contre Nantes ?
Pour mardi, il faut trouver onze gars qui soient capables d’assumer et de repartir au combat. La situation est compliquée.

Quelque chose s’est-il cassé dans votre groupe ?
Non, ce n’est pas un truc qui s’est cassé. Ce soir, on a été en-dessous de tout. Je pense qu’il y avait encore les stigmates de l’élimination en Ligue des Champions, mais on ne peut pas mettre ça sur l’état physique. Au bout de dix minutes, on avait déjà subi trois ou quatre occasions franches. L’aspect physique, je veux bien l’entendre en fin de match, mais pas au début.

Mathieu Valbuena a-t-il été déstabilisé par les conséquences de son interview accordée au Monde ?
Il faut lui poser la question, mais c’est vrai qu’il a fait des matchs meilleurs que ce qu’il a produit ce soir.

 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant