Un Sénateur veut quadrupler les taxes sur l'huile de palme

le
29
Considérée comme facteur d'obésité, elle est deux fois moins taxée que l'huile d'olive. La mesure prposerait équivaudrait par exemple à 6 centimes supplémentaire par kilo de Nutella.

Après le demi de bière, taxé de 5 centimes supplémentaires, l'huile de palme. Yves Daudigny, sénateur socialiste de l'Aisne et rapporteur de la commission des affaires sociales, va en effet déposer ce mercredi un amendement au projet de loi de financement 2013 de la Sécu (PLFSS) pour augmenter de 300 % la fiscalité de cet ingrédient. «Cette taxe s'adresse aux industriels, pas aux consommateurs, et vise à diminuer leur usage d'huile de palme dans les produits agroalimentaires», argumente-t-il, au nom des effets à ses yeux nocifs de cette huile sur la santé.

Cette taxe nutritionnelle, la première du genre, vise à dépoussiérer la fiscalité sur les huiles qui accable aujourd'hui près de deux fois plus l'huile d'olive que l'huile de palme. La mesure rapporterait 40 millions d'euros, une goutte d'eau dans le déficit de la Sécu. Du point de vue des industriels, elle ne serait pas négligeable et se monterait à 300 euros la tonne, soit un renchérissement de plus de 40 % du prix sur les marchés mondiaux (687 euros la tonne). Elle s'appliquerait aux huiles brutes de palme, de coprah ou de palmiste, ainsi qu'aux produits alimentaires importés à hauteur de leur contenance en huiles végétales. La taxe proposée par le sénateur socialiste représenterait par exemple 6 centimes par kilo de Nutella. Pas sûr toutefois que l'effet s'en ressente sur le prix en magasin: les promoteurs de cet amendement espèrent en tout cas pousser les industriels à adopter une autre huile ou à rogner leurs marges.

Dans le cadre du PLFSS 2013, les sénateurs pourraient également revenir à la charge au sujet de la taxe sur les «carried interest» visant les gestionnaires de fonds de private equity. Cette mesure, retirée par le gouvernement à l'Assemblée nationale, pourrait être réintégrée afin que le groupe communiste vote la taxe de 0,3 % sur les pensions des retraités aisés.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le mercredi 7 nov 2012 à 20:39

    Considérée comme facteur d'obésité : les indemnités des sénateurs

  • heimdal le mercredi 7 nov 2012 à 20:05

    Que vont bouffer les pauvres ? im bécile de soce !

  • 88dupant le mercredi 7 nov 2012 à 19:53

    et diminuer le prix de la vaseline car les soces n'ont pas fini de nous enfoncer leur ideologie dépassée et çà fait mal!

  • js31 le mercredi 7 nov 2012 à 18:34

    enfin quelqu'un qui a de sidées!!! a suivre...

  • mittix le mercredi 7 nov 2012 à 18:07

    Dada40 les Mac Do ne font pas les obèses. Il y a des Mac Do partout autour de chez moi et je ne suis pas gros. Il suffit simplement de ne pas y aller.CQFD

  • mittix le mercredi 7 nov 2012 à 18:04

    C'est dingue toutes les bonnes idées qu'ils peuvent avoir pour piquer du pognon

  • SuRaCtA le mercredi 7 nov 2012 à 17:35

    Je suis d'accord avec cette mesure de santé publique, les industriels nous mettent trop d'huile de palm dans tout ce qu'on mange à notre insus. Mais psdi cela ne rapportera pas grand chose par rapport à la TVA social-liste que le gouvernement met en place, car les gens inteligent renoncement pour une grande partie à cette lui devenu trop cher si trop fiscalisé par rapport aux huille concurentes !

  • psdi le mercredi 7 nov 2012 à 17:25

    Je n'y vois aucun inconvénient, il faut que nous récupérions des milliards et des milliards que le tout "petit" à donner à crédit pendant 5 ans. Et puis, il y a d'autres huiles meilleures pour la santé.

  • DADA40 le mercredi 7 nov 2012 à 16:43

    Il faut donc fortement taxer les M A C DO car ils font des obèses.

  • brugere4 le mercredi 7 nov 2012 à 13:40

    (suite) le grandes rivières donc on ne va pas cracher même sur seulement 40 millions d'euros pour la sécu ,à mon avis il faut continuer dans ce sens et accélérer ce processus en l'étendant à tout ce qui pourrait etre nocif pour l'environnement et la santé