Un sénateur républicain confiant sur le "mur budgétaire"

le
0
UN SÉNATEUR RÉPUBLICAIN CONFIANT SUR LE "MUR BUDGÉTAIRE"
UN SÉNATEUR RÉPUBLICAIN CONFIANT SUR LE "MUR BUDGÉTAIRE"

WASHINGTON (Reuters) - Un sénateur républicain de premier plan s'est montré confiant dimanche sur la capacité du Congrès américain à trouver un accord permettant aux Etats-Unis de foncer dans le "mur budgétaire" qui se profile.

Interrogé sur "Fox News Sunday", Bob Corker a déclaré qu'une hausse de la fiscalité pour les Américains les plus fortunés devait faire partie d'un accord, tout en ajoutant que ceci devait passer par l'élimination de niches fiscales plutôt que par une augmentation du taux d'imposition.

"Je suis optimiste. Je crois que les fondements pour un accord sont réunis", a-t-il dit.

Sur la semaine dernière, marquée par la réélection de Barack Obama à la présidence américaine, le Dow Jones a chuté de 2,1%, le S&P 500 de 2,4% et le Nasdaq de 2,6% en raison des craintes suscitées par le "mur budgétaire".

Cette expression recouvre la coïncidence, le 1er janvier 2013, de l'expiration de baisses d'impôt mises en oeuvre par l'administration Bush et de réductions de dépenses qui avaient été programmées pour pousser les législateurs à conclure un accord budgétaire de long terme.

Faute d'accord, ces coupes budgétaires et ces hausses d'impôt, qui représentent un total de 600 milliards de dollars, risquent de mettre à mal une reprise économique déjà chancelante.

Fraîchement réélu, le président Barack Obama a proposé vendredi aux républicains de parvenir à un compromis pour éviter que les Etats-Unis ne se retrouvent devant le "mur budgétaire" qui se profile, tout en réaffirmant qu'une hausse des impôts pour les Américains les plus fortunés doit faire partie d'un accord.

A la fin de la semaine dernière, le chef de la majorité républicaine à la Chambre des représentants, John Boehner s'est dit fermement opposé à toute augmentation de la fiscalité pour la frange de la population la plus riche, tout en se disant ouvert à des modifications du code fiscal susceptibles d'augmenter les recettes .

Barack Obama recevra vendredi prochain les chefs de files républicains et démocrates pour parler des moyens d'éviter le mur budgétaire.

Interrogé dimanche sur CBS, un conseiller du président, David Axelrod, a estimé "encourageantes" les remarques de John Boehner.

"De manière évidente, il y a des recettes à engranger en supprimant certaines niches fiscales et en affectant (le produit de cette suppression) à la réduction des déficits", a-t-il dit.

"Je pense qu'il y a plusieurs manières de parvenir à nos fins à partir du moment où chacun aborde la tâche avec une attitude constructive."

Alister Bull, Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux