Un sénateur recommande le procès en destitution de Rousseff

le
0
    BRASILIA, 4 mai (Reuters) - Le sénateur chargé d'examiner la 
procédure de destitution de Dilma Rousseff a recommandé mercredi 
qu'elle soit jugée pour avoir enfreint les règles budgétaires, 
ce qui rapproche encore davantage la présidente brésilienne d'un 
procès en destitution.  
    Antonio Anastasia a présenté ses conclusions à la commission 
sénatoriale de 21 membres chargés de décider s'il convient ou 
non de poursuivre la procédure.  
    Ces derniers, qui doivent adresser vendredi leur 
recommandation au Sénat, devraient se prononcer très largement 
en faveur de la poursuite de la procédure d'"impeachment".  
    Le Sénat votera à son tour le 11 mai pour dire si Dilma 
Rousseff doit être jugée.  
    En cas de vote positif, la présidente sera automatiquement 
suspendue pendant la période du procès en destitution, qui peut 
durer jusqu'à 180 jours.  
    Dans l'intervalle, le vice-président Michel Temer sera 
président par intérim. Si Dilma Rousseff est condamnée, Michel 
Temer restera président jusqu'à l'expiration du mandat de cette 
dernière, en 2018.  
 
 (Maria Carolina Marcello; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux