Un sénateur mis en examen pour abus de confiance

le
0

TOULOUSE (Reuters) - Le sénateur Robert Navarro, ex-patron du Parti socialiste dans l'Hérault, a été mis en examen mardi pour abus de confiance après une plainte déposée par ses successeurs à la tête du PS départemental, a-t-on appris auprès de son avocat.

La nouvelle direction fédérale avait annoncé porter plainte au printemps 2011 pour "de nombreuses factures réglées pendant plusieurs mois par la fédération pour des déplacements sans lien avec son fonctionnement".

Le Sénat a levé en mars dernier l'immunité parlementaire de l'élu, apparenté socialiste mais exclu du PS en 2010 pour son soutien à Georges Frêche.

Me Patrick Maisonneuve a précisé que le juge d'instruction avait ordonné un cautionnement de 30.000 euros.

"On conteste absolument tout, pied à pied", a dit l'avocat à Reuters.

"L'instruction ne fait que commencer pour nous. Le dossier ne tient pas et on fera la démonstration qu'il n'y a pas d'abus de confiance voulu et décidé par M. Navarro", a-t-il ajouté.

Jean Décotte, édité par Jean-Stéphane Brosse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant