Un second ravisseur de Gourdel tué, annonce Alger

le
5

ALGER, 11 décembre (Reuters) - Les forces de sécurité algériennes ont tué un second activiste islamiste impliqué dans l'enlèvement et l'assassinat du touriste français Hervé Gourdel, en septembre en Kabylie, a annoncé jeudi le ministre algérien de la Justice, Taïeb Louh. Un groupe appelé "Les Soldats du Califat", qui a fait allégeance à l'Etat islamique (EI), avait revendiqué l'exécution du Niçois en représailles à la participation de la France aux frappes sous commandement américain contre l'EI en Irak. "Nous avons identifié et tué un deuxième terroriste impliqué dans l'assassinat du Français Hervé Gourdel. L'enquête se poursuit", a dit le ministre Taïeb Louh à la presse, sans donner davantage de précisions. Les autorités avaient annoncé il y a une dizaine de jours avoir tué en octobre un premier ravisseur. Hervé Gourdel, 55 ans, avait été enlevé par des activistes dans une région montagneuse où il faisait de la randonnée. (Patrick Markey, Gregory Blachier pour le service français, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • tropfort le jeudi 11 déc 2014 à 14:41

    Oui, et on les croit... culture de la vérité...

  • python75 le jeudi 11 déc 2014 à 14:35

    Je préfèrerai un procès...

  • dhote le jeudi 11 déc 2014 à 14:30

    Quand on voit leur attitude avec l'enquête sur la mort des moines de Thibérine on peut douter...

  • dotcom1 le jeudi 11 déc 2014 à 14:23

    Les morts ne parlent pas

  • Gary.83 le jeudi 11 déc 2014 à 14:09

    on peut toujours y croire !!