Un second Français sur la vidéo de l'Etat islamique

le
0

(Actualisé avec Valls, maire) PARIS, 19 novembre (Reuters) - Il existe de "fortes présomptions" qu'un deuxième Français soit au nombre des djihadistes de l'Etat islamique figurant sur une vidéo d'exécutions de prisonniers syriens diffusée dimanche par EI, a déclaré mercredi le parquet de Paris. Le jeune homme a 22 ans est originaire de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), près de Paris. "Il existe de fortes présomptions que Michaël Dos Santos soit le deuxième Français", a dit le parquet. Le maire de Champigny-sur-Marne, Dominique Adenot, a déclaré sur BFM TV que la mère de Michaël Dos Santos "était intervenue il y a quelque temps pour prévenir les autorités de justice et de police" de la radicalisation de son fils. "L'homme concerné est connu pour son engagement terroriste en Syrie et son comportement violent revendiqué", a déclaré le Premier ministre Manuel Valls en marge d'un déplacement à Beauvais (Oise). Le procureur de Paris, François Molins, avait déclaré lundi qu'"un second individu français pourrait être impliqué", après l'identification de Maxime Hauchard parmi les personnes qui décapitent sur la vidéo un groupe de soldats syriens. ( ID:nL6N0T7257 ) Maxime Hauchard, également âgé de 22 ans, est originaire de l'Eure, en Normandie, et avait rejoint la Syrie en août 2013, après deux séjours en Mauritanie. (Sophie Louet, avec Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant