Un second Français en voie d'identification sur la vidéo de l'EI

le
1

PARIS, 19 novembre (Reuters) - Un deuxième Français serait au nombre des djihadistes de l'Etat islamique figurant sur une vidéo d'exécutions de prisonniers syriens diffusée dimanche par EI, a confirmé mercredi l'exécutif français. En visite officielle en Australie, François Hollande a déclaré qu'après Maxime Hauchard, un jeune homme de 22 ans originaire de l'Eure identifié sur la vidéo, un deuxième Français était "en voie" d'être identifié. "Il semblerait qu'il y ait un deuxième Français", a confirmé Stéphane Le Foll sur BFM TV. "On est en train de vérifier son identité", a-t-il dit. Des médias français, notamment France 2 et i>Télé, indiquent qu'il s'agirait d'un jeune homme de 22 ans, natif de Roubaix, qui résidait à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), près de Paris. Le procureur de Paris, François Molins, avait déclaré mardi lors d'une conférence de presse qu'"un second individu français pourrait être impliqué". ( ID:nL6N0T7257 ) (Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pierry5 le mercredi 19 nov 2014 à 09:21

    Tout cet argent dépensé pour études, contrôles, vérification des nationalités. Qu'on leur rentre dedans et qu'on les élimine ça coûtera moins cher.