Un scientifique nucléaire iranien exécuté pour espionnage

le
0
    DUBAI, 7 août (Reuters) - L'Iran a exécuté un scientifique 
nucléaire iranien arrêté en 2010 alors qu'il revenait des 
Etats-Unis et condamné à mort pour espionnage au profit de 
Washington, a annoncé dimanche un porte-parole des autorités 
judiciaires.  
    "A travers sa connexion avec les Etats-Unis, (Shahram) Amiri 
a fourni à l'ennemi des informations vitales sur notre pays", a 
déclaré Gholamhossein Mohseni Ejei lors d'un point presse 
hebdomadaire, rapporte l'agence de presse officielle Irna. 
    Shahram Amiri, un chercheur de l'Organisation de l'énergie 
atomique iranienne, a disparu pendant un pèlerinage en 2009 en 
Arabie saoudite avant de réapparaître aux Etats-Unis. Il est 
cependant rentré en 2010 en Iran, où il a reçu un accueil 
triomphal avant d'être arrêté.  
    Dans une vidéo alors diffusée par la télévision publique 
iranienne, il disait avoir fui les agents américains. Un 
responsable américain a déclaré la même année que Washington 
avait reçu des "informations utiles" de la part d'Amiri.  
    L'Iran a accusé la CIA d'avoir enlevé le scientifique. Le 
gouvernement américain a au contraire assuré qu'il était 
toujours resté libre de ses mouvements et qu'il avait sans doute 
regagné son pays en raison de pressions exercées sur sa famille, 
une version démentie par Shahram Amiri lui-même. 
 
 (Rédaction de Dubaï; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant