Un salarié de Renault se suicide sur son lieu de travail

le
0
Agé de 35 ans et père de deux enfants, le mécanicien qui travaillait de nuit sur le site de Cléon depuis 2000, a laissé deux lettres où il dénonce les «pressions» et le «chantage» exercés par la direction. Une cellule psychologique a été mise en place sur le site.

Un salarié de l'usine Renault à Cléon en Seine-Maritime s'est donné la mort, dans la nuit du dimanche 21 au lundi 22 avril, sur son lieu de travail. L'ouvrier a été retrouvé au petit matin, pendu, par l'un de ses collègues dans un bâtiment où il n'y avait plus aucune activité.

Agé de 35 ans et père de deux enfants, le mécanicien travaillait de nuit et avait été embauché par le constructeur automobile en 2000.

Pour expliquer son geste tragique, le salarié a laissé deux lettres, l'une à destination de sa famille et l'autre à l'attention de la direction. L'ouvrier y dénonce «les pressions» et le «chantage» ex...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant