Un salarié de la Croix rouge soupçonné d'avoir aidé le djihadiste français

le
0
Mohamed Ould Ali a rencontré Gilles le Guen à Tombouctou. Par ailleurs, il aurait reconnu l'avoir aidé à récupérer de l'argent venant de France, à plusieurs reprises.

Un employé du Comité international de la Croix rouge a été placé en garde-à-vue à Bamako. Il est soupçonné d'avoir aidé Gille le Guen, le djihadiste français expulsé vers Paris en début de semaine, à percevoir de l'argent envoyé de France.

Ce sont les gendarmes qui sont venus chercher Mohamed Ould Ali chez lui, mercredi après-midi, pour le mener au Camp 1 de Bamako, où il est depuis retenu. Ce ressortissant de la ville de Tombouctou est soupçonné d'avoir aidé Gilles le Guen, le djihadiste français expulsé vers Paris en début de semaine, à percevoir de l'argent.

Selon une source sécuritaire malienne très proche du dossier, c'est le Français lui-même qui, dans sa déposition, affirme que sa mère envoyait de l'argent de France vers Bamako, où Mohamed Ould Ali le réceptionnait avant de l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant