Un Russe en passe de sauver Saab 

le
0
L'investisseur russe Vladimir Antonov est autorisé à entrer au capital du constructeur suédois. Ce qui lui avait été refusé pour des soupçons de liens avec le crime organisé, au capital de Saab

S'agit-il d'un nouveau faux espoir pour Saab ? L'office national suédois de la dette (OND) a approuvé ce jeudi l'entrée de l'investisseur russe Vladimir Antonov, rejetée dans un premier temps pour des soupçons de liens avec le crime organisé, au capital de Saab, actuellement aux abois.

Le constructeur suédois, qui n'est plus en mesure de payer ses fournisseurs, a stoppé sa pro­duction depuis trois semaines. Vladimir Antonov est un ancien actionnaire du néerlandais Spyker, spécialiste des bolides de luxe, qui avait sauvé Saab de la faillite en le rachetant à l'américain General Motors début 2010. Le russe se dit prêt à investir jusqu'à 30 millions d'euros pour un maximum de 29,9 % des parts de Saab.

Avant que Saab puisse bénéficier de cet apport de liquidités, il faut cependant que le gouvernement suédois, la Banque européenne d'investissement (qui a accordé un prêt de 400 millions d'euros) et General Motors donnent leur accord à cette opération.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant