Un rôle à inventer pour Valérie Trierweiler

le
1
La journaliste et compagne de François Hollande, est devenue, depuis le 6 mai, première dame de France.

Elle aussi a changé de statut. Par la grâce du suffrage universel, la compagne de François Hollande est devenue dimanche soir «première dame». Dans sa vie d'avant, Valérie Trierweiler était journaliste. Désormais, c'est à elle d'inventer son rôle, comme l'avait fait avant elle chacune des épouses des précédents présidents. «Je n'ai pas encore d'idée précise. Ce qui est certain, c'est que j'aurai besoin de temps pour réfléchir à ce qu'il sera nécessaire de faire», confie-t-elle dans un entretien à l'AFP.

Avant elle donc, Danielle Mitterrand s'était investie dans de grandes causes et faisait figure de caution morale de gauche pour le président socialiste. De son côté, Bernadette Chirac se voyait en «maîtresse de maison de l'Élysée» et s'était investie dans l'opération Pièces jaunes. Carla Bruni enfin s'était engagée dans la lutte contre le sida en montant une fondation et apportait une touche glamour à la présidence de Nicolas Sarkozy. Et Valérie T

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jaroc le lundi 7 mai 2012 à 11:53

    heu..compagne oui mais sous quel status ?maitresse, compagne paxée, ou mari et femme ?