Un Rocher trop solide pour les Canaris

le
0
Un Rocher trop solide pour les Canaris
Un Rocher trop solide pour les Canaris

Très solides défensivement, les Monégasques sont parvenus à contenir les offensives nantaises et repartent même de la Beaujoire avec les trois points grâce à un maitre coup franc de Boschilia.

Nantes 0-1 AS Monaco

But : Boschilia (25e) pour Monaco

Le sourire est franc. Le doigt est levé au ciel. Personne ne pourrait s'y tromper, Gabriel Boschilia est envahit par la joie peu avant la demi-heure de jeu de ce Nantes-Monaco. Parce qu'il vient d'ouvrir le score, certes, mais pas seulement. Les Rita Mitsouko le chantaient si bien : les histoires d'amour finissent mal en général. Sauf que parfois, dans certaines romances, ce sont les débuts qui sont compliqués. Gabriel Boschilia en sait quelque chose, il l'a vécu avec l'AS Monaco. Arrivé l'été dernier en Principauté pour la coquette somme de neuf millions d'euros et avec l'étiquette de futur crack imprimée sur le front, le milieu de terrain a pourtant eu du mal à convaincre. Au point d'être prêté au Standard en janvier. Mais au fond de lui, Gabriel n'avait qu'un objectif : revenir conquérir sa belle. Alors il s'est préparé. À fond. Et elle a fini par retomber amoureuse. Et pour ne pas voir la passion s'estompée une nouvelle fois, Gabriel a donc décidé de mettre les formes très rapidement. Comment ? D'un délicieux coup franc déposé tout en douceur dans la lucarne de Rémy Riou. Comme quoi, c'est parfois si simple l'amour.

Boschilia : joue la comme Juni


Victorieux 1-0 à Dijon pour leur première sortie de la saison, les Nantais avaient bien l'intention de confirmer leur bon état forme dans leur antre de la Beaujoire. D'autant qu'en face, la composition renouvelée et rajeunie dégainée par Jardim laisse planer le doute quant au potentiel monégasque. Des doutes toutefois vite levés tant les hommes du Rocher entrent dans cette partie avec les meilleures intentions. Les Monégasques gèrent tranquillement le ballon pendant que les locaux essaient d'évoluer en contre, sans succès. Il faut finalement attendre un coup de pied arrêté pour voir les visiteurs lancer les hostilités. Et de quelle manière. Alors que Jean obtient un bon coup franc aux 25 mètres, Boschilia se saisit immédiatement du ballon et d'un délicieux enroulé du gauche vient nettoyer la lucarne d'un Riou impuissant.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant