Un robot-poisson pour surveiller les eaux

le
0
Le robot fait office de « chien de garde » contre la pollution.
Le robot fait office de « chien de garde » contre la pollution.

La robotique se met au service de la protection de l'environnement dans les ports européens.



Surveiller et rechercher la pollution dans les ports et autres zones aquatiques : telle est la mission qui a été confiée à ce robot. Une mission difficile sachant qu'actuellement, les méthodes de contrôle de la pollution des eaux impliquent l'obtention d'échantillons via des plongeurs, puis d'envoyer lesdits prélèvements à des laboratoires pour être testés. Un processus qui peut se révéler long et fastidieux et qui rend l'information en « temps réel » pour ainsi dire inexistante.


C'est pour cela que le consortium européen Shoal, composé de plusieurs groupes industriels et d'universités, a construit un robot capable de chercher et d'analyser directement sur le terrain. Grâce à ce « poisson » auto-piloté et doté de capteurs chimiques, les ports pourront dorénavant directement faire des tests « in-situ ». Soulignons par ailleurs que le robot sera doté dans le futur d'une intelligence artificielle assez performante pour pouvoir déduire d'où vient la pollution et avertir directement les autorités portuaires.



Une solution contre la pollution marine ?


À l'heure actuelle, les tests de contamination des eaux dans les ports ont lieu seulement une fois par mois, laissant largement le temps à un navire de dégazer en toute impunité et aux produits chimiques déversés dans l'eau d'atteindre les côtes. Le robot peut quant à lui contribuer à maintenir l'écosystème marin le plus propre possible et les entreprises plus responsables.


Les capteurs du robot sont en outre interchangeables et permettent donc en très peu de temps de détecter les métaux lourds et les phénols, mais également de mesurer la quantité d'oxygène ou de sel dans l'eau. Les chercheurs espèrent une mise sur le marché dans les prochaines années. Souhaitons que les entreprises ne cherchent pas à noyer le poisson-robot entretemps.


Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant