Un robot envoyé en mission à Fukushima

le
0
L'accident nucléaire de Fukushima a rendu certaines zones infréquentables pour l'Homme.
L'accident nucléaire de Fukushima a rendu certaines zones infréquentables pour l'Homme.

Encore au stade de prototype, il a été mis au point par Toshiba.


Vingt mois après, la catastrophe nucléaire de Fukushima (Japon) est encore loin d'avoir livré tous ses secrets et il est fort probable que de nombreuses interrogations demeurent sans réponse. Ses conséquences sur la biodiversité marine sont notamment difficiles à établir. De même, on ignore le « degré » exact de contamination des forêts et des sols et si le périmètre de sécurité de vingt kilomètres défini par les autorités autour de la centrale accidentée, jugé insuffisant par les ONG de protection de l'environnement et les pouvoirs publics américains, a pu empêcher des répercussions sanitaires désastreuses.


On sait en revanche que certaines zones situées aux abords de l'unité exploitée par TEPCO (Tokyo Electric Power COmpany) sont hautement radioactives et difficiles sinon impossibles d'accès pour l'Homme. D'où la conception par le conglomérat japonais Toshiba d'un robot à quatre pattes de soixante-cinq kilos et d'un mètre de haut capable d'intervenir dans des environnements hautement radioactifs.



Multifonctions


Destiné dans un premier temps à des missions de surveillance dans des endroits hostiles, ce robot a notamment la capacité de « se mouvoir sur un sol encombré, tout en évitant ou en étant capable de franchir des obstacles et en ayant la capacité de monter ou de descendre des escaliers », détaillent nos confrères du site Internet Enerzine.com. Il a par ailleurs été doté d'un bras articulé, d'une caméra et d'un dosimètre et « peut sans problème poser au sol un autre engin plus petit, agissant en qualité d'éclaireur ».


Prototype multifonctions, il présente également le double avantage de pouvoir être commandé à distance « via une liaison sans fil, par une simple manette », et de porter des charges utiles. D'autres aménagements techniques sont prévus de sorte à ce que le robot soit en mesure de démonter des équipements, d'installer des boucliers, de participer aux tâches de décontamination, de prélever des échantillons, de soulever des poids ou encore de stopper des fuites.


Ne lui manque plus qu'un nom...


Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant