Un revenu garanti pour tous, la bonne idée ?

le
7
Un revenu garanti pour tous, la bonne idée ?
Un revenu garanti pour tous, la bonne idée ?

Une devinette. Quel est le point commun entre Benoît Hamon, Manuel Valls, Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-Frédéric Poisson ? Réponse : tous défendent l'idée d'un revenu universel, aussi appelé revenu de base ou d'existence. Bref, un revenu de subsistance sur lequel tous les Français, quelle que soit leur condition, pourraient compter. Le débat est lancé en France pour 2017 : des écolos jusqu'à l'aile droite des Républicains en passant par le PS, ils sont nombreux à défendre la mesure.

 

L'idée n'est pas nouvelle. Dès le XVIe siècle, le philosophe anglais Thomas More l'évoquait dans « l'Utopie ». Depuis, le concept a fleuri dans la littérature économique, autant du côté des libéraux que des anticapitalistes. Tout le monde en parle mais sans y mettre la même chose.

 

Pour les uns, il doit permettre une vie plus égalitaire, dans un monde marqué par un chômage massif persistant où certains passent entre les mailles du filet de la protection sociale. Pour les autres, c'est un moyen de simplifier le maquis des prestations sociales. Et du coup de faire des économies en réduisant la lourdeur administrative et les contrôles, mais aussi de limiter l'intervention de l'Etat. « Ces différences d'objectifs entraînent nécessairement des différences quant au dispositif du revenu de base lui-même », faisait remarquer en janvier le Conseil national du numérique dans un rapport sur l'avenir du travail et de l'emploi à l'heure du numérique. Parmi ses 20 propositions, la création d'un revenu de base.

 

Même recommandation dans le rapport sur la réforme des minima sociaux de Christophe Sirugue. Au printemps, l'ancien député PS de Saône-et-Loire, devenu depuis secrétaire d'Etat à l'Industrie, a proposé à Manuel Valls de fusionner l'ensemble des minima sociaux en une allocation unique. Le Premier ministre a rejeté toute réforme à la veille de l'élection présidentielle, préférant en faire un thème de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ostrevan il y a 9 mois

    car nous allons vers 100 % de sans travail !

  • ostrevan il y a 9 mois

    Pourtant, les usines vont un jour fonctionner avec "100 %" de robots. Ils travailleront jour et nuit dimanche et féries, et n'irons pas comme les travailleurs "pousser un caddie" ...... et jamais fatigués, jamais malade, jamais en congés, jamais en maternité, jamais ... , jamais . Il faut préparer la société de demain !!!!!!! "non des di... .

  • dcabon il y a 9 mois

    Payer pour les assistés et les fainéants qui travaillent au black ? On a l'habitude ! Mais ce qui est sûr, c'est que je ne voterai pas pour un candidat qui aurait cette mesure dans ses cartons !

  • t_n_t il y a 9 mois

    tous ceux qui prônent cette idée devraient aller au bout et dire a combien ils estiment aujourd'hui le montant de ce revenu garanti et son évolution dans le temps...

  • pallach il y a 9 mois

    Un bon moyen de se débarrasser des pauvres avec une aumône...

  • t_n_t il y a 9 mois

    idée farfelue pire que le communisme !

  • jeepinv il y a 9 mois

    Difficile de mettre en place un tel système dans un pays ouvert à tous vents comme le nôtre.