Un réseau de trafiquants d'êtres humains démantelé en Autriche

le
0

VIENNE, 12 novembre (Reuters) - Douze membres d'un réseau de trafiquants d'êtres humains ont été arrêtés, principalement en Autriche, et des mandats d'arrêt internationaux émis contre cinq autres, a annoncé jeudi la police autrichienne. Dix hommes âgés de 18 à 47 ans et une retraitée ont été interpellés en Autriche, le douzième membre du groupe -- un homme -- l'ayant été en Grèce, a précisé la police pendant une conférence de presse à Vienne. Tous les suspects sont de nationalité serbe. Selon la police, le groupe a organisé le transport d'environ 1.800 personnes venant en majorité de Syrie et d'Afghanistan entre la capitale de la Serbie, Belgrade, et l'Autriche, en passant par la Hongrie, entre février et septembre de cette année. Le démantèlement de ce réseau "est certainement l'un de nos plus gros succès", a déclaré Franz Prucher, chef de la police de la province de Basse-Autriche, dans l'est du pays. "Le groupe était extrêmement bien organisé. Ils avaient loué des appartements à Vienne pour pouvoir se reposer entre deux voyages. Ils se déplaçaient en convoi avec un membre du groupe en amont pour s'assurer qu'il n'y avait pas de contrôles de police", a-t-il raconté. La découverte, en août dernier, des corps de 71 réfugiés dans un camion abandonné au bord d'une autoroute autrichienne a provoqué l'indignation dans le pays contre l'exploitation des migrants par les réseaux criminels de trafiquants, qui leur extorquent de l'argent contre la promesse de les conduire en Europe de l'ouest. (Karin Strohecker; Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant