Un rendez-vous à ne pas manquer

le
0
Un rendez-vous à ne pas manquer
Un rendez-vous à ne pas manquer

Nasser Al-Khelaïfi rêve de Ligue des Champions mais pas seulement? Le président du PSG l'a répété maintes et maintes fois, il veut voir le club de la Capitale, son club, briller sur la scène nationale et imposer son style et un modèle de réussite en France. L'échec face à Montpellier en 16emes de finale de la Coupe de France lui a infligé le premier (et seul avec la défaite à Evian en L1 !) camouflet de sa saison. Désormais, l'erreur n'est plus autorisée. Le dirigeant qatari ne veut pas se contenter d'un titre de champion de France comme la saison passée. Un doublé doit absolument valider les choix stratégiques de sa politique. Et il n'a pas eu besoin d'insister auprès de Laurent Blanc pour lui faire comprendre l'importance de la demi-finale de la Coupe de la Ligue ce mardi soir à Nantes. Le déplacement à La Beaujoire a été classé au rayon des matchs à ne pas galvauder. Et ce, même si le choc face à Monaco arrive dans cinq jours. 

Dernière finale perdue au Stade de France en 2011

Conscient d'être attendu au tournant pour l'un des premiers matchs charnières depuis son arrivée au club, Laurent Blanc prend ce match très au sérieux. « C'est une compétition différente, avec un match en milieu de semaine et  avant une rencontre très importante de Ligue 1, a expliqué l'entraîneur parisien en conférence de presse. Mais on va essayer de se  concentrer uniquement sur cette demi-finale. Le plus important en Coupe, c'est de passer au tour suivant, surtout que là, ça ouvre sur le Stade de France. » Un Stade de France que le PSG n'a plus connu depuis 2011 et une finale de Coupe de France perdue face à Lille. Un mauvais souvenir qui ne hante pas les têtes parisiennes puisque Zoumana Camara est aujourd'hui le seul rescapé de cette désillusion au sein de l'effectif parisien.

S'inspirer de la large victoire il y a quinze jours

Aujourd'hui, cette équipe parisienne a bien changé et est taillée pour tout gagner. Et possède un avantage certain après avoir battu le FC Nantes à plat de couture le 19 janvier dernier (5-0 au Parc des Princes, 21eme journée de L1). « On fait une préparation normale, on respecte notre adversaire, comme toujours, admet Laurent Blanc. On  le connaît très bien, puisqu'on l'a déjà joué deux fois. De leur côté, il est  évident que quand vous perdez 5-0, vous vous en souvenez plus que d'un 1-0.  Depuis ce match, on a été moins efficace. Contre Nantes, on avait marqué à la 11eme minute, ça simplifie les choses. C'est ce qui a fait la différence par  rapport à d'autres matches depuis, où on a pourtant eu des occasions. » L'entraîneur parisien le reconnaît lui-même, son équipe est un peu moins bien depuis quelques matchs. La blessure d'Edinson Cavani et l'élimination en Coupe de France vont offrir à certains l'occasion de se montrer. « Ca me permet d'aligner à tous les matchs une équipe très compétitive, conclut Blanc. On arrive presque sur le money-time, il faut être performant. » Message reçu ?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant