Un réfugié syrien raconte le bombardement de sa maison à Alep

le
0

Mahmoud Terki a manqué d'être tué avec sa femme et ses quatre enfants dans des frappes qui visaient le quartier de Minnigh, à Alep. Sa maison a été détruite et le toit s'est effondré sur lui et ses enfants. La famille se fait désormais soigner en Turquie. Durée: 01:24

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant