Un receleur arrêté avec 2 kilos d'or à l'aéroport de Marseille

le
0

MARSEILLE (Reuters) - Un receleur présumé a été interpellé à l'aéroport de Marseille avec deux kilos d'or volés dissimulés dans ses bagages, une marchandise destinée à la revente en Algérie où le prix de l'or est plus attractif.

L'homme de 45 ans serait un des principaux protagonistes d'un réseau spécialisé. Il s'apprêtait lundi à prendre un vol pour l'Algérie où le prix de l'or se négocie autour de 30 euros le gramme contre 22 à 24 euros en France.

"Les officines de rachat d'or en France sont de plus en plus surveillées avec une réglementation qui s'est durcie. Les receleurs se tournent donc vers d'autres pays pour écouler le produit des vols, le Maghreb, l'Italie ou encore les pays de l'ex-Yougoslavie", a dit mardi à la presse le commissaire David Brugère, chef de la sécurité publique à Marseille.

Le suspect avait dissimulé la marchandise, constituée de 250 bijoux d'une valeur estimée à 60.000 euros, dans des pots de cosmétiques.

Généralement, l'or est directement refondu en France. En début d'année, les policiers ont ainsi saisi des moules destinés à la fabrication de lingots dans un camp de serbo-croates autour de l'Etang-de-Berre, à une trentaine de km de Marseille.

"C'est un trafic complexe qui alimente l'économie parallèle. Ce sont des trafics moins visibles que celui des armes et des stupéfiants. Les bijoux volés proviennent habituellement de vols à l'arraché et de cambriolages", explique le directeur départemental de la sécurité publique, Pierre-Marie Bourniquel.

A Marseille, on enregistre cette année une baisse de 62% du nombre de vols de colliers à l'arraché, soit deux fois moins que l'an dernier. Le taux de cambriolages a diminué, lui, de 6%, et de 8% sur le département des Bouches-du-Rhône.

Jean-François Rosnoblet, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant