Un réacteur nucléaire d'EDF à l'arrêt à Penly, feu maîtrisé

le
0
UN FEU ENTRAÎNE LA FERMETURE DE L'UN DES RÉACTEURS DE LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE PENLY
UN FEU ENTRAÎNE LA FERMETURE DE L'UN DES RÉACTEURS DE LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE PENLY

PARIS (Reuters) - Un feu a entraîné jeudi l'arrêt du réacteur nucléaire n°2 de la centrale de Penly (Seine-Maritime) mais les pompiers l'ont éteint et les installations sont désormais "en sécurité", a fait savoir EDF.

EDF a expliqué que le refroidissement du réacteur était assuré normalement malgré un défaut sur un joint de l'une des quatre pompes de refroidissement du circuit primaire, défaut consécutif aux "départs de feu".

"Le réacteur (...) continue à être refroidi normalement et les équipes de la centrale travaillent pour faire baisser la pression et la température de l'eau contenue dans le circuit", précise EDF dans un communiqué.

Une alarme incendie s'était déclenchée à 12h20 après "un dégagement de fumée dans un local situé dans le bâtiment réacteur de l'unité de production n°2 de la centrale nucléaire", a précisé l'électricien public dans un communiqué.

"Les systèmes de sécurité se sont enclenchés normalement et le réacteur s'est arrêté automatiquement (...). Il n'y a pas de blessé et les installations sont en sécurité", a dit EDF.

Une porte-parole du groupe a en outre fait savoir que cet incident n'avait pas eu de conséquence pour l'environnement.

Une porte-parole de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a de son côté déclaré : "EDF est entré avec les pompiers. Il y avait des petites flaques d'huile qui étaient en feu, quelques dizaines de centimètres carrés. Maintenant c'est éteint."

"Nous irons sur le site demain pour faire une inspection. Pour le moment c'est considéré comme un incident", a-t-elle ajouté.

Benjamin Mallet, Muriel Boselli et Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant