Un rassemblement musulman de l'UOIF à Lille crée la polémique

le , mis à jour à 19:27
0
Un rassemblement musulman de l'UOIF à Lille crée la polémique
Un rassemblement musulman de l'UOIF à Lille crée la polémique

Dimanche se tient à Lille (Nord)  la 9e Rencontre annuelle des musulmans du Nord (RAMN), déclinaison régionale du grand rassemblement organisé chaque printemps par l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) - proche de la confrérie des Frères musulmans - au Bourget (Seine-Saint-Denis).  Des personnalités ont dénoncé l'invitation d'orateurs «prêchant la haine», ce qu'a contesté son président Amar Lasfar, qui se dit «vigilant», tout en rejetant toute «censure préalable».

«Soit l'UOIF déprogramme ses intervenants qui prêchent la haine, soit la République devra prendre ses responsabilités et interdire cette manifestation», a estimé lundi dans un communiqué le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, qui en a appelé au ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. «Quelques semaines seulement après les attentats de Paris, laisser de dangereux prédicateurs s'adresser de cette façon à des jeunes Français en quête de sens et d'identité est une véritable menace pour la sécurité de notre pays», argue le député de l'Essonne.

Des «prédicateurs dont l'objectif est de déstabiliser notre République»

Parmi les intervenants annoncés figurent Pierre Mathiot, délégué ministériel au parcours d'excellence auprès de Najat Vallaud-Belkacem, le sociologue Raphaël Liogier, et l'islamologue réformateur Ghaleb Bencheikh. Mais les opposants de l'UOIF pointent aussi la venue du Syrien Mohamed Rateb Al-Nabulsi, du Marocain Abouzaïd Al-Mokri et du Saoudien Abdallah Salah Sana'an, au côté de l'islamologue suisse Tariq Ramadan.

Dans une lettre au Premier ministre Manuel Valls, la secrétaire nationale du PRG Laurence Marchand-Taillade s'est élevée contre la présence à la tribune lilloise de ces «prédicateurs, dont le seul objectif est de déstabiliser notre République», a-t-elle accusé. Dans une tribune publiée la semaine passée par «le Figaro», elle avait dénoncé la venue Mohamad Ratib ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant