Un rapport met en cause l'Institut Pasteur

le
0
L'Igas dénonce des artifices comptables, l'accusant de manquer à son obligation de transparence sur l'utilisation des fonds collectés.

Abus de confiance au préjudice des donateurs, recours à des artifices comptables, concentration excessive du pouvoir: l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) épingle, dans un rapport sévère, la gestion de l'Institut Pasteur. Consacré au contrôle du compte d'emploi de ses ressources, le document doit être mis en ligne dans les jours à venir. Il met en cause la plus emblématique des fondations pour la recherche, qui, créée en 1887, recueille 50 millions d'euros par an et dispose d'un patrimoine estimé à près d'un milliard. Alice Dautry, sa directrice générale, se dit «choquée» par ces conclusions.

Les rapporteurs Béatrice Buguet et André Bernay reprochent tout d'abord à l'Institut Pasteur de mettre en péril le lien de confiance qui l'unit à ses nombreux donateurs, en manquant à son obligation de transparence sur...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant