Un rapport justifie le statut particulier des fonctionnaires

le
2
Le choix d'une fonction publique statutaire demeure pertinent mais le statu quo n'est cependant pas possible.

Le rapport tant attendu sur la fonction publique, remis lundi au premier ministre, ne va pas faire de vagues. Chargé en mai de réfléchir sur les «évolutions des modes de recrutement, de rémunération, de gestion et d'organisation des carrières» des 5,4 millions d'agents des trois fonctions publiques (État, territoriale et hospitalière), le conseiller d'État Bernard Pêcheur n'a en effet pas franchi de ligne rouge. Il estime même que «le choix d'une fonction publique statutaire demeure pertinent», mais que le «statu quo n'est cependant pas possible», car «nombre d'agents s'interrogent sur le sens de leur action».

Multiplication des primes

Parmi les «insuffisances structurelles», «les politiques salariales ont été conduites depuis une dizaine d'années sans perspective d'ensemble». Parallèlement, «les contraintes budgétaires» ont «conduit à un...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le mardi 5 nov 2013 à 10:00

    ON VOUS MENT ! 1,5 millions de fonctionnaires au SMIG net 1221.93€ Faudrait peut être pas oublier les 28% de prime que reçoivent en moyenne chaque fonctionnaire.Ce qui fait 1564.07€ Les smigars du privé aimeraient bien avoir 28% de plus tous les mois sur leur bulletin de paie. Tout fonctionnaire élu député ou sénateur devra démissionner de la fonction publique.

  • pichou59 le mardi 5 nov 2013 à 09:41

    avec Marylise Lebranchu, la ministre de la Fonction publique, de «proposer de premières orientations» avant la fin de l'année. **** pas de problèmes pour les réformes avec la ministre des fonctionnaires syndiqués?????