Un rapport du Conseil de l'Europe déplore la « banalisation » du racisme en France

le
2
Un exemplaire du Coran brûlé après l'attaque d'une moquée à Ajaccio, le 30 décembre 2015.
Un exemplaire du Coran brûlé après l'attaque d'une moquée à Ajaccio, le 30 décembre 2015.

« Le discours de haine demeure un sujet de préoccupation », ont estimé les experts de la Commission européenne contre le racisme et l’intolérance.

Des experts du Conseil de l’Europe se sont inquiétés mardi 1er mars de la « banalisation » des discours racistes en France. Ils dénoncent aussi un accroissement des actes xénophobes, antisémites et islamophobes. 

Selon les données du ministère de l’intérieur, les violences associées à ces préjugés ont augmenté de 14 % entre 2012 et 2014, dont 36 % pour celles relevant de l’antisémitisme. Dans leur rapport, les spécialistes de la Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI) dénoncent également l’homophobie et les discriminations anti-Roms.

« Le discours de haine, de par sa banalisation dans la sphère publique, demeure un sujet de préoccupation », a commenté le secrétaire général de l’organisation paneuropéenne, Thorbjorn Jagland. Il a appelé les responsables politiques à s’abstenir « de tenir des propos qui stigmatisent des groupes déjà vulnérables et attisent les tensions dans la société française ».

« Conception restrictive de la laïcité » L’ECRI cite le cas du député et maire de Cholet, Gilles Bourdouleix, qui avait affirmé en 2013, lors d’une altercation sur un terrain agricole occupé illégalement par des gens du voyage : « Hitler n’en avait peut-être pas tué assez. »

Le texte évoque aussi une persistante alarmante des discours islamophobes, notamment chez des dirigeants comme la présidente du Front national Marine Le Pen, qui a comparé les prières de rue à l’occupation allemande en décembre 2010, ou le maire Les Républicains de Meaux Jean-François C...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Aston54 il y a 11 mois

    Désproges l'avait dit en son temps, il faut mettre un "s" à racisme et là on pourra commencer à discuter sérieusement!!!

  • Spartaku il y a 11 mois

    Pas besoin de rapport couteux , il suffit de se balader sur le forum politique de boursoRAMA .... pour s'en rendre vraiment compte ...