Un rapport dénonce la gestion de la taxe d'apprentissage

le
0
Dans un rapport, le sénateur socialiste François Patriat estime que la taxe d'apprentissage ne finance pas de façon efficace l'apprentissage et la formation.

Une collecte complexe, une redistribution des produits peu transparente: dans un rapport publié ce mardi, le sénateur PS François Patriat étrille le fonctionnement de la taxe d'apprentissage. Acquittée par les entreprises (à hauteur de 0,5 % de leur masse salariale), cette taxe finance une partie de l'apprentissage et de la formation professionnelle. En 2011, elle a rapporté 1,9 milliard d'euros. Si on y ajoute les taxes annexes qui lui sont liées (bonus-malus sur l'apprentissage et contribution au développement de l'apprentissage), les sommes récoltées ont même atteint 2,8 milliards. L'enjeu est donc de taille. Et ce d'autant plus que François Hollande a annoncé une réforme de la formation professionnelle et de l'apprentissage fin 2013. Avec son rapport et ses propositions, qui font suite à de nombreuse...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant