Un raid de l'armée fait 60 morts dans le nord du Nigeria

le
0
    ZARIA, Nigeria, 15 décembre (Reuters) - Au moins 60 
personnes ont été tuées au cours du week-end lors d'un raid de 
l'armée nigériane contre une secte chiite dont le chef a été 
arrêté dans la ville de Zaria dans le nord du pays, a indiqué le 
directeur d'un hôpital local. 
    Les militaires ont expliqué que des membres de la secte 
avaient tenté de bloquer un convoi dans lequel se trouvait le 
chef d'état-major, le général Tukur Buratai, et avaient tenté 
d'assassiner ce dernier à Zaria samedi. 
    Dimanche, l'armée a investi plusieurs bâtiments appartenant 
à la secte et son chef, Ibrahim Zakzaky, a été arrêté. Plusieurs 
membres du groupe ont été tués. 
    La secte a annoncé dans un communiqué lundi que l'adjoint de 
Zakzaky était en vie et qu'il était actuellement soigné. 
    "Hier, nous avons enregistré 60 cadavres à la morgue", a 
déclaré Khalid Lawal, chef de l'hôpital universitaire Ahmadu 
Bello, joint au téléphone. Il a également fait état de 28 
blessés. 
      
 
 (Garba Muhammad; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant