Un quart des élus démocrates boycotteront Netanyahu au Congrès

le
0

WASHINGTON, 3 mars (Reuters) - Un quart des élus démocrates du Congrès américain ont l'intention de boycotter le discours que doit prononcer ce mardi le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, lequel compte exprimer ses divergences avec l'administration Obama sur le dossier du programme nucléaire iranien. Mardi matin, 60 des 232 élus démocrates du Sénat et de la Chambre des représentants déclaraient qu'ils n'assisteraient pas au discours, en signe de protestation contre la politisation des questions de sécurité israéliennes, sujet sur lequel le Congrès présente d'ordinaire un front uni. Le président de la Chambre des représentants, le républicain John Boehner, dont l'invitation à Netanyahu à venir s'exprimer a provoqué la crise diplomatique actuelle entre la Maison blanche et Jérusalem, a tenu mardi à minimiser les divisions. "Les liens qui unissent l'Amérique à Israël sont plus forts que la politique du moment", a-t-il dit dans un message vidéo. "Je compte parler d'un régime iranien qui menace d'anéantir Israël", a dit Benjamin Netanyahu lundi devant l'AIPAC, groupe de pression américain pro-israélien. Au Capitole, le chef du Likoud (droite) devrait réaffirmer son hostilité à un accord avec Téhéran à moins d'un mois de la date butoir du 31 mars fixée pour la conclusion du volet politique des négociations sur le nucléaire. L'administration Obama ne décolère pas face à ce qu'elle considère comme un affront à sa diplomatie, d'autant que le discours coïncidera avec des discussions préparatoires entre l'Iran et le P5+1 qui ont débuté dès lundi à Montreux, en Suisse, en présence du secrétaire d'Etat américain John Kerry. (Dan Williams et Doina Chiacu; Eric Faye pour le service français)
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant