Un propriétaire de smartphone sur trois utilise des applications de messagerie aux États-Unis

le
0
Un propriétaire de smartphone sur trois utilise des applications de messagerie aux États-Unis
Un propriétaire de smartphone sur trois utilise des applications de messagerie aux États-Unis

(AFP) - Plus d'un tiers des propriétaires de smartphones aux Etats-Unis utilisent des messageries mobiles comme WhatsApp, selon une étude du centre de recherche Pew, confirmant par ailleurs que Twitter a du mal à suivre la croissance d'autres réseaux sociaux comme Instagram ou Pinterest.L'enquête, consacrée aux usages de communication en ligne, montre que 36% des utilisateurs de smartphones ont recours à des applications de messagerie comme WhatsApp (qui appartient à Facebook) ou iMessage (Apple), et 17% des outils comme Snapchat permettant d'envoyer des messages qui s'autodétruisent.

Ces messageries sont encore plus populaires pour les jeunes adultes, avec des taux qui montent à respectivement 49% et 41% dans la tranche des 18-29 ans.

L'une des raison du succès de ces applications est leur coût: elles se téléchargent généralement gratuitement, et quand le smartphone est connecté en wifi elles permettent d'envoyer des messages sans utiliser le forfait de données de l'opérateur mobile, souligne le Pew.

Son rapport note aussi qu'elles offrent "une forme d'interaction sociale plus privée que les plateformes de médias sociaux traditionnelles comme Facebook ou Twitter".

En termes de réseaux sociaux justement, l'étude confirme la domination de Facebook aux Etats-Unis, où 72% des internautes l'utilisent, un niveau quasi similaire à celui de l'an dernier (71%) et proche de celui de 2012 où le Pew a commencé à se pencher sur la question (67%).

Derrière ce poids lourd, les réseaux qui affichent la plus forte croissance depuis 2012 sont celui permettant "d'épingler" des photos Pinterest (dont le taux d'adoption est passé de 15% à 31%) et l'application de partage de photos Instagram (filiale de Facebook et passée de 13% à 28%).

La croissance a été plus lente pour le réseau professionnel LinkedIn (25% d'utilisateurs contre 20% en 2012) et pour les messages en 140 signes de Twitter (23% contre 16%).

Facebook est le réseau ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant