Un projet de mine, suspendu au Pérou

le
0
(Commodesk) Après les six jours de manifestations anti-mines à Cajamarca, le gouvernement péruvien a annoncé mardi la suspension du projet Conga. Sept civils et trois policiers ont été blessés pendant la grève, selon le rapport du préfet régional. À ce bilan s'ajoute la démission du vice-ministre de l'Environnement, Jose de Echave, qui dénonce l'absence de stratégie claire du gouvernement sur les projets d'exploitations minières. Dans un communiqué de presse, le gouvernement a affirmé sa "volonté d'accorder le projet minier avec la question de l'eau". Le représentant du consortium Yanacocha qui gère le site a, quant à lui, approuvé la décision du gouvernement et prône le dialogue en appelant les manifestants à arrêter le mouvement. Pour rappel, le président Olanta Humala Tasso est confronté à un vieux dilemme : les exploitants miniers implantés dans la région depuis 1993 ont un mauvais impact écologique mais sont nécessaires au développement économique du pays. Le projet Conga, un investissement record de 4,8 milliards de dollars, est financé pour plus de la moitié par l'américain Newmont Mining Corporation et près de 40% par Compania de Minas et son exploitation devait débuter en 2014.
Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant