Un projet de fusion étudie le rapprochement d'Epargne Foncière et de Multicommerce

le
0

Dans le prolongement des mouvements de fusion entrepris par les sociétés de gestion de SCPI depuis quelques mois, La Française AM annonce l’étude d’un projet qui viserait à rapprocher les SCPI Epargne Foncière et Multicommerce. Si l’opération était validée par le Conseil de Surveillance de septembre 2012, une Assemblée Générale spécifique serait convoquée en novembre 2012 pour décision finale en fin d’année. En cas de décision favorable, cette fusion donnerait naissance à une unique SCPI Epargne Foncière après absorption de Multicommerce.

Après avoir été fermée plus de 20 ans, Epargne foncière s’inscrit depuis 2010, année de sa 1ère réouverture de capital, dans une dynamique de croissance et de restructuration de son patrimoine. Avec cette opération de fusion, elle gagnerait plusieurs années d’efforts d’investissements (184 M€ d’actifs en zones de chalandises actives, pour 2/3 en région parisienne) et renforcerait ainsi sa diversification sur les actifs de commerce qui représenteraient plus de 25 % de son portefeuille. Par ailleurs, son positionnement géographique conserverait l’avantage d’une importante exposition parisienne avec 71 % de son patrimoine implanté à Paris et en Ile-de-France. Les taux d’occupation financiers moyens 2011 des deux SCPI se situent au même niveau, autour de 90,5 %, dans la moyenne des SCPI du marché. A noter néanmoins que le secteur du commerce conserve dans ses fondamentaux une propension à afficher des taux d’occupation supérieurs à ceux observés dans le secteur du bureau. Enfin, les niveaux de provisions pour grosses réparations ont également convergé autour de 10 % des loyers quittancés, soit le niveau cible du mécanisme de provisionnement des SCPI gérées par La Française AM. Epargne Foncière a progressivement divisé par deux sa Provision pour Grosses Réparations (PGR) après avoir réalisé des restructurations d’envergure sur quelques immeubles ciblés. Multicommerce a, pour sa part, progressivement doté sa provision et a rejoint le seuil des 10 % des loyers quittancés.

Le projet de fusion de ces deux SCPI constitue une opportunité en termes de diversification de patrimoine et de perspectives pour les associés avec un rendement prévisionnel compétitif, un taux d’occupation financier satisfaisant et une politique de provisions pour grosses réparations saine.

Les travaux d'étude en cours devraient mener à la prochaine publication des modalités de l’opération, notamment par la diffusion des parités de fusions envisagées.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant