Un projet de budget 2013 semé d'embûches

le
0
L'examen du projet de budget pour 2013, qui débute ce mardi en séance à l'Assemblée, s'annonce mouvementé.
o Des économies insuffisantes sur les dépenses

C'est l'un des principaux angles d'attaque de l'UMP: le gouvernement ne taillerait pas suffisamment dans la dépense publique. De fait, pour ramener le déficit public à 3 % du PIB en 2013, Bercy a prévu 20 milliards de hausses de prélèvements et 10 milliards d'économies sur les dépenses. «Il aurait fallu répartir l'effort à part égale entre économies sur les dépenses et hausses des impôts», estime Gilles Carrez, le président UMP de la commission des finances à l'Assemblée. Et donc, par exemple, continuer à réduire les effectifs dans la fonction publique et appliquer la règle - qui prévalait pendant cinq ans dans la fonction publique d'État - aux collectivités locales du non-remplacement d'un départ à la retraite sur deux. «L'affaire de l'extension de la redevance télé aux résidences secondaires est symptomatique. La gauche préfère augmenter les impôts plutôt que d'être sévère avec France Tél

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant